NETTALI.COM-Des travailleurs de la Justice ont déserté les salles d’audience du Tribunal de grande instance de Dakar, ce mardi, pour réclamer le paiement des fonds communs.

Après le tribunal de Pikine-Guédiawaye ce lundi, le fonctionnement du Palais de justice Lat Dior de Dakar a été perturbé ce mardi 11 mai pendant 1 heure de temps. Des travailleurs de la justice de Dakar, toutes les juridictions confondues, ont observé un arrêt de travail. Ces derniers, affiliés à  l’Union nationale des travailleurs de la justice (UNTJ), protestent contre le retard «récurent et injustifié » qu’ils disent noter dans le paiement du fonds commun des greffes.

A les en croire, pour ce trimestre, le large dépassement des délais met certains travailleurs dans une situation très délicate qui les plonge dans une précarité totale surtout en ce mois de ramadan et à quelques jours de la fête de Korité. « En effet, beaucoup parmi les travailleurs se sont vu privés de leur salaire du mois du fait de ce regrettable retard du Fonds commun et ont été dans l’impossibilité d’honorer leurs échéances bancaires souscrites sur leurs revenus additionnels », mentionne le communiqué lu par Issa Camara, Secrétaire général administratif de l’UNTJ.

L’interprète judiciaire d’ajouter : « Par conséquent, vu la latence de cette situation, nous exigeons le paiement sans délai et jusqu’au dernier centime, du Fonds commun de ce premier trimestre ».

Par la même occasion, les travailleurs de la Justice exigent une gestion transparente du fonds commun des greffes par la tenue d’une comptabilité régulière, la publication de la liste des bénéficiaires et le respect de la périodicité prévue par la réglementation. Par ailleurs, les travailleurs de la justice attendent également d’être édifiés sur le texte à l’origine qui consacre les primes allouées aux agents du Ministère de la Justice et sur leur paiement régulier.

Il faut rappeler que le mouvement d’humeur n’a pas été observé par tous les travailleurs car, le Sytjust s’en démarque.