NETTALI.COM – La journée internationale de l’abolition de l’esclavage a été célébrée ce lundi. Occasion saisie par Pape Demba Thiam pour déplorer le mutisme de certaines élites africaines sur la question de l’esclavage.

Je ne peux réprimer une pensée émue avec la commémoration, en France, du drame humain de l’exclavage. Faut-il le rappeler, France et Sénégal sont à ce jour, les seuls pays à considérer juridiquement l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Ce crime aux fondements économiques a généré et nourri l’idéologie du racisme dont les afrodescendants ne cessent d’être des victimes à travers le monde“, a rappelé Papa Demba Thiam.

Pourtant, on entend pas beaucoup d’élites africaines sur cette affaire. Est-ce parce qu’elles seraient gênées d’assumer le fait que ces crimes contre l’humanité ont été commis contre les peuples africains, aussi parce que d’autres africains ont vendu leurs frères et sœurs pour gagner de l’argent? Ou bien est-ce parce que beaucoup d’élites africaines continuent de vivre de l’exploitation économique de l’Afrique y compris en servant les intérêts de ceux qui les aident à avoir des promotions dans des gouvernements indignes et des institutions multilatérales dévoyées?“, s’interroge-t-il.

Mais nos amis occidentaux et orientaux doivent comprendre que ces traîtres de bureaucrates sont maintenant démystifiés et ne peuvent plus faire les opinions publiques africaines, avec des populations et une jeunesse de plus en plus conscientes des déterminants de leur pauvreté“, dit-il.

Pour la fiche de présentation, Dr Pape Demba a, dans sa vie professionnelle, conçu et concrétisé des projets industriels en Afrique comme spécialiste du développement des chaînes de valeur, entrepreneur mais aussi directeur de projets pour les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) en liaison avec l’Union européenne, l’Onudi, le Club du Sahel de l’OCDE et à la Banque mondiale.