NETTALI.COM  – Ousmane Sonko appelle encore ses partisans à se tenir prêts pour le combat. Le leader de Pastef s’exprimait ce samedi à l’ouverture de la première édition de l’université des cadres de son parti. 

Pastef-Les patriotes a réuni ce samedi tous ses cadres pour l’ouverture de leur première université. Une première journée présidée par Ousmane Sonko qui en a profité pour exprimer sa vision sur le rôle que les intellectuels doivent jouer dans les partis politiques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est le leader de Pastef ne croit pas aux cadres qui n’ont que leurs diplômes. Pour lui, il faut se tenir prêt pour le combat.

Nous attendons beaucoup des cadres“, souligne celui qui dit préférer intellectuel à cadre. Il ajoute : “Pour sauter le pas, un pays doit créer une vision partagée et inclusive. Nous sommes un de ces rares pays où les gens arrivent au pouvoir sans avoir de vision. C’est maintenant qu’il faut avoir ce plan, des institutions pertinentes, un marché de travail adapté, des réformes ciblées.” Selon Ousmane Sonko, c’est pendant qu’on est dans l’opposition qu’on doit “diagnostiquer les goulots d’étranglement du pays“. Ce qui permet, d’après lui, d’être “prêt bien avant 2024“. “Chaque fois que des intérêts occultes ont pu étouffer la révolution africaine, c’est parce que soit, ce n’est pas suffisamment approprié par une masse critique ou alors il  y a un manque de courage de ceux qui devraient porter ce combat“, soutient le leader de Pastef. Et de poursuivre : “Il nous faut beaucoup d’engagement, beaucoup de courage, pas seulement derrière les claviers mais aussi sur le terrain.

Et pour ce faire, Ousmane Sonko appelle les cadres de son parti à se tenir prêts. “Il faut être prêt pour le combat, même physique s’il le faut. Il faut que chacun d’entre nous soit prêt pour le sacrifice que nous devons à ce pays et à notre continent“, a-t-il laissé entendre.