NETTALI.COM -Le troisième congrès ordinaire du Rassemblement islamique du Sénégal RIS AL WAHDA a vécu ce dimanche 2 mai 2021. Une occasion saisie par l’organisation pour dénoncer la tentative de promotion de l’homosexualité au Sénégal mais également pour apporter son soutien aux peuples palestinien, rohingya et Ouïghour.

Le Rassemblement islamique du Sénégal RIS AL WAHDA est catégorique. Il ne ménagera aucun effort pour lutter contre la pratique de l’homosexualité au Sénégal. En effet, dans une motion faite, ce dimanche, à l’occasion de son 3e congrès ordinaire, le RIS AL WAHDA indique clairement qu’il ne peut point être complice d’aucun projet de dégradation des valeurs religieuses, sociales et culturelles. Il condamne avec énergie et vigueur toute tentative de promotion l’homosexualité au Sénégal. Lors de ce congrès, l’organisation a constaté, pour le regretter, que le phénomène de l’homosexualité prend de l’ampleur au Sénégal ces dernières années. « Il fait l’objet d’une banalisation qui se manifeste à travers l’insertion de l’orientation sexuelle dans certaines séries, le port vestimentaire indécent et obscène, l’utilisation et l’instrumentalisation des célébrités pour véhiculer des images ou messages exaltant l’homosexualité », mentionne la motion.

Pour le RIS AL WAHDA, il y a un agenda mondial qui soutient l’homosexualité, sous couvert de la promotion des droits humains. De ce fait, il estime qu’il faut impérativement se recentrer sur les valeurs cultuelles et culturelles nationales. Il exhorte, l’État du Sénégal à plus de vigilance sur le contenu des projets et programmes proposés par certaines ONG et bailleurs.

En outre, il appelle à une communauté de valeurs qui transcende toute appartenance religieuse pour préserver le Sénégal en général et la jeunesse en particulier contre ce fléau.

Dans le même sillage, le RIS invite le peuple sénégalais épris de justice sociale à s’ériger en bouclier contre ce phénomène et toutes ses manifestations.

Par ailleurs, le RIS AL WAHDA a fait une autre motion de soutien aux peuples palestinien, rohingya et ouïghour. Il a réaffirmé sa solidarité au peuple frère de la Palestine, aux Ouïghours en Chine et aux Rohingyas en Birmanie. Ces trois peuples, relève-t-il, ” souffrent des plus cruelles agressions et privations de leurs droits, de la part de systèmes étatiques usurpateurs, répressifs et dictatoriaux”. Sur ces entrefaites, l’organisation islamique interpelle la communauté internationale pour que cessent, sans délai, ces pratiques qu’il considère « inhumaines » et ces agressions contre d’innocents musulmans.

De même, il rappelle à la Cour Pénale Internationale sa responsabilité de poursuivre ces États « criminels » devant la Justice internationale.

Last but not least, il invite le monde musulman à l’unité et rappelle aux fidèles leurs devoirs vis-à-vis de leurs frères persécutés en Palestine, en Birmanie et en Chine.

Il faut retenir que lors de ce congrès,  Cheikh Makhtar Kébé a été reconduit président du RIS.