NETTALI.COM – Après l’incendie à l’hôpital Maguatte qui a pris la vie de plusieurs nouveau-nés, un autre drame a failli se jouer au centre hospitalier national des œuvres universitaire de Fann. Le service de réanimation de Fann, qui accueille les malades du Coronavirus, a été touché par un incendie qui a été vite circonscrit.

Les patients qui y étaient hospitalisés ont été vite transférés aux urgences dans d’autres structures. N’eut été l’intervention  rapide des sapeurs pompiers, le pire allait se produire au rez-de-chaussée du service de chirurgie cardio-vasculaire qui abrite la réanimation.

Mais, il y a eu plus de peur que de mal. Il n’y a pas eu de perte. «Nous avons eu très peur parce qu’il y a beaucoup de bouteilles de gaz dans le service et leur  explosion allait faire d’énormes dégâts sur le plan matériel et humain”, note une source qui déplore le fait que les autorités sanitaires n’ont pas communiqué sur cette affaire.

“C’est vrai que ce type d’accident arrive partout dans monde, mais à l’hôpital Fann, qui date de la fin des années 50, il nous faut des installations avec le maximum de sécurité», renseigne notre interlocuteur.