NETTALI.COM – Après l’histoire du “faux-vrai décret’’ instituant un statut particulier pour les anciens présidents de Conseil économique, social et environnemental, une nouvelle réforme pour les anciens PM serait dans les tuyaux. Celle-ci leur permettra d’avoir plus de privilèges dus à leur statut social.

Les anciens Premiers ministres vont-ils bénéficier, de la part du président de la République, d’avantages financiers et protocolaires à la hauteur de leur ancien statut ? Autrement dit, l’Etat serait-il en train de préparer une nouvelle réforme pour les anciens PM ? Selon les informations des confrères du “Confidentiel La Lettre quotidienne’’, reprises par EnQuête, une réforme serait dans les tuyaux du gouvernement pour conférer un statut particulier aux anciens Premiers ministres.

Depuis plusieurs mois, les services du gouvernement étudient une réforme pour les anciens Premiers ministres’’, peut-on lire dans les colonnes du journal sur le sujet.

Cette réforme permettrait aux anciens PM d’avoir un statut particulier pour bénéficier des salaires mensuels de plusieurs millions de francs CFA, mais également d’autres avantages. L’idée serait de protéger la personnalité de ces hauts fonctionnaires avec des avantages qui leur permettraient de garder leur statut social. Reste à convaincre l’opinion de la pertinence d’une telle réforme, alors que la population vit une situation économique très précaire, aggravée par les effets néfastes de la pandémie sur les activités économiques. Aussi, l’utilité d’une telle réforme pourrait poser problème, quand on sait que l’essentiel des anciens Premiers ministres sont encore à des postes de responsabilité, comme c’est d’ailleurs le cas pour le président de la République.

En effet, les plus récents à avoir occupé ce poste sont Abdoul Mbaye, Mimi Touré et Mouhamed Boun Abdoulaye Dionne. Il y a également Souleymane Ndéné Ndiaye, PCA d’Air Sénégal, Mamadou Lamine Loum, PCA de la Bicis, Idrissa Seck, Président du conseil économique, social et environnemental, Moustapha Niasse, Président de l’Assemblée nationale, Macky Sall, Président de la République ou encore Abdou Diouf qui touche une pension d’ancien président de la République.

Quant à Hadjibou Soumaré et Mame Madior Boye, tous d’anciens fonctionnaires de la hiérarchie A, ils touchent des pensions de retraite. Les anciens présidents ne pas concernés par ladite réforme.

Toujours selon les confrères, en cas de réforme pour de nouveaux statuts des anciens Premiers ministres ou présidents de l’Assemblée nationale, Macky Sall, en tant qu’ancien patron de ces deux institutions, ne serait pas parmi les bénéficiaires. En effet, président de la République en exercice, ne peut toucher un autre salaire.

De plus, une fois hors de la fonction, il devrait se contenter de son statut d’ancien président de la République qui, à l’instar d’Abdou Diouf ou d’Abdoulaye Wade, va toucher un solde mensuel de près de dix millions de francs CFA.

De même, l’ancien Président Abdou Diouf ne devrait pas être concerné par ladite réforme. Celui-ci touchant également une retraite de la Fonction publique, en tant qu’ancien administrateur civil en plus de son indemnité d’ancien chef de l’Etat.