NETTALI.COM- Même s’il considère qu’il y a une rupture de confiance entre le peuple et la justice et qu’une réforme s’impose, Alioune Tine n’en estime pas moins que Ousmane Sonko doit répondre à celle-ci.

Avec l’affaire Adji Sarr/ Ousmane Sonko, la justice a été une nouvelle fois égratignée. C’est pourquoi, le fondateur d’Africa Jom Center milite pour une réforme. “De mon point de vue, il est évident qu’on a besoin d’une réforme de la justice, même si c’est un débat que l’on pose. Nous avons besoin de regarder sereinement la justice“, dit-il. Avant de préciser : “Je m’adresse à toutes les parties, autant à Ousmane Sonko qu’aux autres, parce que nous avons besoin aussi dans la sérénité, dans la réflexion, de voir ce qui ne va pas et de le corriger. L’Etat, sa responsabilité, c’est de ne pas avoir un problème de ce genre“, dit-il. Et de poursuivre : “Nous avons la justice pénale qui est souvent instrumentalisée. Donc, il nous faut travailler de manière à ce que la justice pénale ne soit pas instrumentalisée, ni par l’Etat, ni par un Parti. La justice constitutionnelle aussi, parce qu’elle va dire tel peut être candidat, tel autre ne pas être candidat. Il faut que Sonko aille devant la Justice. Nous en avons besoin. Il nous faut retrouver la confiance dans la justice“.