NETTALI.COM- La gestion des fonds destinés à la Covid-19 s’est invité au conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes. Les interventions des jeunes ont suscité le doute sur les 9 milliards dégagés pour le secteur des transports dans le cadre de la Force Covid-19.

Tout est parti de la prise de parole du représentant des “jakartamen’’. Après un brillant plaidoyer, rapporte EnQuête, ce dernier interpelle le président de la République sur les retards dans l’octroi de leur part dans le Fonds de résilience contre la Covid-19. Etonné, le chef de l’Etat écarquille les yeux et promet de vérifier où se situent les lenteurs. Comme pour dégager ses responsabilités, les services de Mansour Faye font savoir au Président que l’argent a déjà été dégagé et remis aux gouverneurs, que les retards dans la distribution sont dus aux difficultés d’identification des bénéficiaires. Cette réponse lue par le président de la République devant l’assistance a eu le mérite de semer la grogne chez les gouverneurs.

Séance tenante, le Chef de l’Etat demande à en savoir davantage. Et c’est le gouverneur de la région de Kaolack qui est monté au présidium pour apporter sa part de vérité dans cette nébuleuse. Il fulmine : “… Nous avons reçu les moyens destinés aux taxis urbains, aux gares routières et aux autres moyens de transport, par l’intermédiaire du ministre des Transports. Lequel nous avait demandé, par l’intermédiaire de notre tutelle, de recenser tous les ‘jakartamen’ dans nos régions. Cette question est revenue plusieurs fois par l’intermédiaire de la presse et on soutient que nous aurions reçu l’argent des ‘jakartamen’. Au nom de mes collègues, je dis que nous n’avons rien reçu. Nous avons déjà fait les recensements. Si nous recevons les fonds, on pourra procéder à leur distribution.’’

A la suite de cette réaction plus ou moins inattendue, le président de la République a dit : “Voilà qui est clair. Les gouverneurs n’ont rien reçu. Mais croyez-moi, cette question sera clarifiée d’ici lundi, pour que les gouverneurs puissent payer. Si j’ai tenu à interpeller les personnes concernées, c’est pour la transparence.’’

De l’avis du ministre des Finances, ce n’est pas moins de 9 milliards qui ont été effectivement décaissés pour les secteurs du transport. Il convient de préciser que Mansour Faye, qui était, hier, à la cérémonie au nom du ministère des Transports, a succédé à ce département le ministre Oumar Youm. Il serait alors prématuré de dire qui des deux responsables de l’Alliance pour la République est à l’origine de cette nébuleuse.