NETTALI.COM – Une plainte auprès du procureur de la République. C’est ce que des huiliers établis dans le Baol ont brandi contre le ministre de l’Agriculture. Ils reprochent à Moussa Baldé de “manipuler des chiffres en vue de tromper une haute autorité” en plus de “violer une lettre circulaire qu’il a, lui-même, écrite“. 

La guerre est déclarée entre le ministre de l’Agriculture et les huiliers établis dans le Baol. Après une première sortie démentie par des proches du ministre Moussa Baldé, les huiliers sont revenus à la charge. Au cours d’une conférence de presse, ils ont annoncé avoir déposé une plainte auprès du procureur de la République contre le ministre de l’Agriculture. Ce dernier est accusé de “diffuser de fausses nouvelles entraînant des pertes de capitaux pour des citoyens et braves entrepreneurs sénégalais“. Mamadou Alpha Diallo, qui a parlé au nom des huiliers, reproche au ministre de l’Agriculture “une manipulation de chiffres en vue de tromper une haute autorité du pays“. “Il a aussi violé une lettre circulaire qu’il a, lui-même, écrite et qui dit clairement que personne n’a le droit d’acheter de l’arachide au Sénégal en dehors des points de collectes certifiés“, dénonce-t-il. Avant d’ajouter : “Or, les Chinois achètent jusque dans les champs.

Pourtant, les huiliers disent comprendre les difficultés que le Sénégal a traversées à cause de la crise sanitaire qui a négativement impacté sur tous les secteurs de l’économie. Seulement, accuse Mamadou Alpha Diallo, “le ministre de l’Agriculture y a participé à plus de 80%“. “Nous avons 9 mille emplois dans le bassin arachidier, 4172 dans le Baol, 1500 à la Sonacas. Et tous ces emplois sont menacés. Il n’y a aucune production d’huile depuis que Moussa Baldé est là. C’est un ministre casseur et radioactif“, tonne Mamadou Alpha Diallo. Qui avertit : “On n’aura aucune industrie forte. La pauvreté s’installera et des industries seront fermées.” Suffisant pour demander “le départ immédiat” du ministre Moussa Baldé.