NETTALI.COM – Le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko, a rendu une visite de solidarité au Groupe Futurs Médias, ce vendredi. Il a dénoncé les attaques subies par ce groupe de presse  et a condamné de telles pratiques et le terrorisme intellectuel sur les réseaux sociaux qui a pour cible la presse. «Nous dénonçons et condamnons  fermement de telles pratiques», a déclaré Sonko devant les responsables de GFM.

Reçu par le Directeur Général, Birane Ndour, et les responsables d’entité du Groupe Futurs Médias, le leader de Pastef a déclaré qu’il a effectué ce déplacement pour témoigner “sa solidarité par rapport aux attaques dont le groupe a été victime.” “Il a également subi des dommages matériels. C’est des pratiques que nous dénonçons et condamnons  fermement. Les groupes de presse ne sont pas nos adversaires. Ils font leur travail même si chacun d’entre eux a sa propre ligne éditoriale”, a-t-il déploré.

“Nous lançons un appel aux Sénégalais et tous ceux qui se réclament de Pastef à comprendre que nous n’apprécions pas les attaques contre les groupes de presse et nous leur demandons également d’éviter toute pratique similaire. Nous appelons également à respecter la presse et la laisser exercer librement son travail. Nous souhaitons que la presse joue son rôle d’information et d’éveil de conscience et GFM le fait très bien», souligne Ousmane Sonko.

S’agissant du «terrorisme intellectuel sur réseaux sociaux» imputés à ses militants, Ousmane Sonko a apporté des précisions. «Les milliers de personnes qui écrivent sur les réseaux sociaux ne peuvent pas engager la responsabilité du parti Pastef qui a une communication axée sur le débat d’opinion.», dit-il.