NETTALI. COM – Bien que Ousmane Sonko ait retrouvé la liberté après son placement sous contrôle judiciaire, Me Ciré Clédor Ly est très furieux contre le procureur et du Doyen des juges d’instruction. L’avocat réclame tout simplement leur départ.

Peu importe, il est important de souligner qu’il n’est pas en liberté car nous considérons que sa détention était arbitraire depuis. Il est inculpé pour viol et menaces de mort. L’important c’est qu’on a imposé un rapport de forces à la population et cette population par sa mobilisation, a trouvé qu’elle n’avait plus confiance en la justice sénégalaise. C’est le rapport de force qui a empêché que l’escalade continue contre Ousmane Sonko. C’est cela la réalité“, a déclaré Me Ciré Clédor Ly.

Pour lui, il est manifeste que la décision de contrôle judiciaire qui est prise, ne l’a pas été parce que c’est un cadeau. “C’est parce qu’ils ont ont compris que le peuple en a assez de la manipulation de la justice, que les inculpations qui sont le complot de personnes, complice de l’exécutifs ces complots devaient cesser“, dit-il.

Avant de poursuivre : “Il est temps que l’on se débarrasse de juges et de procureurs qui pervertissent notre système judiciaire. Le procureur de la République doit démissionner. On doit l’enlever de ce poste. Le Doyen des juges aussi pareillement et tous les magistrats qui ont toujours été à la solde du pouvoir exécutif et qui ont fait que l’Etat de droit a reculé. On devrait les affecter ailleurs“.

A l’en croire, Ousmane Sonko n’a jamais eu peur car il sait que le peuple a rompu avec l’Etat dictatorial.  Comme pour écarter l’appel à l’insurrection pour laquelle le juge Samba Sall a demandé la levée de l’immunité parlementaire du député de Pastef, Me Ly soutient que ce dernier a fait sa déclaration conformément aux dispositions, de la loi.

Il a aussi réfuté le viol et les menaces de mort qu’il qualifie de manipulation de la justice. ” Le viol participait d’un complot parce que en matière criminelle, la liberté provisoire na jamais été accordée. Le complot a avorté“, argue-t-il.