NETTALI.COM – Force doit rester à la loi. C’est ce que théorise Seydou Gueye, au sujet de l’arrestation de plusieurs souteneurs de Ousmane Sonko, dont Guy Marius Sagna, Clédor Sène et Assane Diouf. Le coordonnateur de la communication de la Présidence et porte-parole de l’Alliance pour la République «était l’invité de l’émission « Jury du Dimanche », sur Itv.

Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène sont en état d’arrestation.

Le premier a d’ailleurs été placé sous mandat de dépôt pour appel à l’insurrection et trouble à l’ordre public tandis que les deux autres seront édifiés sur leur sort ce lundi.

Même s’il dit ne pas être un commissaire encore moins un enquêteur, le coordonnateur de la communication de la Présidence et porte-parole de l’Alliance pour la République a tenté de justifier la série d’arrestations. « Au niveau de l’Etat, il y a une garantie qui est impérative. L’Etat doit garantir aux citoyens la sécurité et la tranquillité. L’Etat doit garantir le fonctionnement des services publics. Et quand l’Etat, sur la base des informations qu’il a, des déclarations qu’on entend, pense qu’il y a trouble à l’ordre public, ou que des actes sont posés dans cette direction, sa responsabilité c’est de prendre toutes les mesures pour que les citoyens soient en paix et en sécurité. Parce que nous avons toujours des situations où il y a des urgences médicales et il faut que les gens puissent aller se faire soigner », explique-t’il.

Il poursuit : « quand tout est dans le désordre, ce n’est pas acceptable. L’Etat du Sénégal doit la sécurité aux Sénégalais, doit la stabilité aux Sénégalais et l’Etat du Sénégal le fait sans trembler ».