NETTALI.COM – Seydou Gueye tente de donner aux propos de Macky Sall le polissage approprié pour les rendre acceptables par les Sénégalais. Il parle de « boutade », à propos des menaces du chef de l’Etat sur les vaccins.

« Si vous ne prenez pas les vaccins, je vais les donner à d’autres pays africains qui en n’ont pas besoin » ! Cette déclaration menaçante faite par le président de la République, après qu’il s’est fait vacciner, n’a pas été appréciée par beaucoup de Sénégalais. Lesquels l’ont fortement critiquée.

Seydou Gueye a essayé d’embellir les choses. « C’est une boutade qu’il faut prendre sur le ton de l’humour puisqu’on ne peut pas investir autant d’argent tiré des ressources publiques pour le faire. D’ailleurs ce qui importe c’est de considérer que la campagne de vaccination se déroule très bien. C’est une boutade », a soutenu Seydou Gueye, invité du Jury du dimanche. Selon lui, le président de la République ne communique pas mal. Le président, indique-t-il, communique de façon efficace. Il connaît les mémentos. Chaque fois que le peuple a besoin de l’entendre, il fait une communication qui rappelle ce qui est essentiel, qui réunit et qui touche à l’action.

« Le vaccin n’est pas gratuit, on a payé »

S’agissant de la vaccination du président de la République, il met cela dans le sens du devoir. Mieux, il pense que Macky Sall a donné la pédagogie par l’exemple.  Il a lancé une grande stratégie nationale de vaccination qui a engagé les 200 mille doses acquises auprès de Sinopharm pour 2,2 milliards de francs CFA. « Le vaccin n’est pas gratuit. Nous avons payé. La gratuité concerne Covax qui est une initiative de l’OMS pour aider les pays pauvres à pouvoir accéder à 20% de vaccin », a précisé le coordonnateur de la communication de la Présidence et porte-parole de l’Alliance pour la République signalant que le chef de l’Etat a indiqué l’obligation impérieuse de  faire respecter les critères de transparence et d’équité.