NETTALI.COM – Alors que Ousmane Sonko l’accuse d’avoir intrigué contre lui pour le « liquider », Macky Sall brise le silence et se lave à grande eau. Il déclare qu’il n’a pas le temps de comploter « pour des choses aussi basses ».

Pour la toute première fois, sur les ondes de RFI, le chef de l’Etat se prononce publiquement, du moins, sur l’affaire Ousmane Sonko, arrivé 3e à l’issue de la présidentielle de 2019  et accusé de viols répétés et menaces de mort.

« Encore une fois, c’est une affaire regrettable. Je ne sais pas ce qu’il en est, dans le fond. Je ne peux pas souhaiter, même à mon pire adversaire une telle situation. Maintenant, il y a une accusation, il y a des procédures, il ne faut pas qu’on mêle le président de choses qui ne le regardent pas », a déclaré Macky Sall au micro d’Alain Foka. Précisant sa pensée, il souligne : « C’est clair. Je crois que j’ai suffisamment à faire que de comploter pour des choses aussi basses ».

Pour mémoire, visé par une plainte pour viol, l’opposant Ousmane Sonko a refusé de répondre à la convocation de la gendarmerie en vertu de son immunité parlementaire. Il a aussi agité la thèse du complot politique à l’instigation de Macky Sall. Dans une conférence de presse tenue le 8 février dernier, il avait « explicitement » accusé le président de la République d’avoir monté cette affaire pour le « liquider ».