NETTALI.COM – Depuis plusieurs semaines et après les débordements au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus, le président de l’Olympique de Marseille Jacques- Henri Eyraud a entamé un bras de fer avec une majorité des supporters. Une grosse erreur selon l’ancien attaquant phocéen Mamadou Niang, qui a rappelé l’importance du douzième homme sur la Canebière.

Sans les supporters, Marseille n’est rien. Le club appartient à la ville, à sa population et à ses supporters. Il ne faut pas l’oublier. Aujourd’hui, on méprise un peu les supporters. Depuis plusieurs mois ou années, ils ont été très calmes. Je ne cautionne pas ce qui s’est passé à la Commanderie, je ne cautionnerai jamais la violence. Mais c’est l’accumulation de tout ce qui se passe depuis des années. Ils ont l’impression d’être trahis, qu’on leur ment, d’être méprisés et pris pour des cons, donc à un moment donné, ça a pété de la mauvaise manière. J’espère que ça va s’apaiser. S’il y avait eu Pape Diouf, tout ça ne serait jamais arrivé“, a assuré Niang sur la chaîne Youtube de Winamax.