NETTALI.COM – Sur un total d’une quarantaine au début, 21 manifestants avaient été libérés hier, vendredi. La vingtaine restante ayant bénéficié d’un retour de parquet.

Au terme de leur face à face avec le magistrat instructeur hier après-midi, ils ont été placés sous mandat de dépôt sauf un d’entre eux considéré comme mineur, rapportent nos sources.

Ce dernier a été placé sous contrôle judiciaire. Il leur est reproché les charges d’association de malfaiteurs, manifestation sur la voie publique, sans autorisation, incendie volontaire, trouble à l’ordre public. Ils ont passé leur première nuit en prison hier soir en attendant la fin de l’instruction et leur procès. Le procureur de la République criminalise ainsi le dossier.