NETTALI.COM – De nouveaux rebondissements sont portés sur l’affaire « Sweet Beauté ». La livraison de ce vendredi du quotidien Enquête nous apprend qu’un prélèvement vaginal a été fait et du sperme recueilli. Le député, rapporte-t-on, fréquente le salon de massage depuis 2019.

Alors que le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni hier, jeudi, pour déclencher la procédure afférente à la levée de l’immunité parlementaire initiée par le juge d’instruction du 8e cabinet, on en sait un peu plus sur l’affaire Ousmane Sonko / Adji Sarr.

Dans sa demande, le juge d’instruction du 8e cabinet a visé le PV N 078 en date du 5 février 2021 de la Section de recherches de la gendarmerie. “Ce PV dit, en substance, rapportent des sources parlementaires à “EnQuête’’, qu’Adji Sarr, née le 3 mars 2000 à Maya, dans les îles du Saloum, a déposé une plainte contre Ousmane Sonko pour viols répétitifs sous menace d’armes après des séances de massage… Ousmane Sonko fréquente le salon de massage Sweet Beauté depuis 2019’’.

Selon toujours la source qui cite la lettre du juge d’instruction, le 2 février dernier, entre 21 h et 22 h, M. Sonko est passé audit salon pour une séance de massage effectuée par Adji Sarr et Aissatou Ba. “Après ce massage, Aissatou Ba est sortie et a laissé seuls pendant 15 minutes Adja et Ousmane Sonko. Par la suite, Adji est sortie et a appelé Sidy Ahmed Mbaye qui l’a conduite à l’hôpital. Un prélèvement vaginal a été fait et du sperme recueilli. Le juge souhaite faire un test ADN sur Ousmane Sonko’’. Selon les interlocuteurs du journal précité, les enquêteurs ont entendu la propriétaire du salon Ndèye Khady Ndiaye, son mari Ibrahima Coulibaly, Aissatou Ba et Sidi Ahmed Mbaye.