NETTALI.COM – L’Assemblée nationale a finalement été officiellement saisie sur la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko. D’ailleurs, Moustapha Niasse a convoqué les députés ce jeudi.

Le Garde des sceaux, ministre de la Justice, Malick Sall, a transmis au président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass, une requête aux fins de levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko. Ce dernier est sous le coup d’une enquête pour viol et menace de mort confiée à la Section de recherches de la gendarmerie.

Conformément aux dispositions de la loi portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le président du parlement a convoqué les membres du Bureau qui vont se réunir jeudi prochain pour se pencher sur la requête.

Le bureau de l’Assemblée, selon la procédure, va d’abord juger de la recevabilité de ladite requête. Le cas échéant, la conférence des présidents va définir le calendrier d’examen des affaires en instance et la commission des Lois, qui est compétente en la matière, se chargera de la mise en place d’une commission ad hoc chargée d’examiner la requête du ministre de la Justice et de proposer la voie à suivre : classement sans suite de la requête ou convocation de la plénière pour voter la levée ou non.

Toujours est-il que, avec la manière dont l’Assemblée fonctionne depuis, avec la mouvance présidentielle qui détient une majorité confortable à l’hémicycle, gageons que la demande de levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko passera comme lettre à la poste.