NETTALI.COM – L’affaire de l’institut de beauté “Sweet beauté Spa” dont l’une des employées a accusé le leader de Pastef, Ousmane Sonko, de viol et menace de morts connaît un rebondissement. La patronne de cet institut a été placée en garde à vue par la Section de recherches de la gendarmerie. Ousmane Sonko devrait être auditionné lundi…

Celle qui se faisait tantôt appeler Amy Diop, tantôt Absa Diagne ou Fina Coulibaly, se nomme en réalité Ndèye Khady Ndiaye. Née le 13 juillet 1988 à Kaolack, elle est la patronne de l’institut de beauté “Sweet Beauté Spa”, dont l’une des employée a accusé le leader de Pastef, Ousmane Sonko de l’avoir violée et menacée de mort.

Dans cette affaire prise en charge par les gendarmes de la Section de recherches de la gendarmerie sise à la Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane, plusieurs personnes ont été auditionnées par les “hommes en bleu” dont l’une d’elle, la patronne de cet institut de beauté Ndèye Khady Ndiaye qui a finalement été placée en garde à vue. Il lui est reproché les délits de proxénétisme, d’incitation à la débauche et de diffusions d’images contraires aux bonnes mœurs.

Entendue sur un audio, celle-ci avait tenté de dédouaner Oumane Sonko, l’estimant victime d’une machination. Elle accusait par la même occasion son employée, Adja Sarr l’auteure de la plainte, d’avoir été instrumentalisée par des gens tapis dans l’ombre.

Selon nos sources, le leader de Pastef sera auditionné lundi.