NETTALI.COM – Au moins 10 cas de contamination au coronavirus sont recensés à l’Université Gaston Berger de St-Louis. C’est l’information livrée par Iradio et relayée par le journal Enquête, dans sa livraison de ce samedi 23 janvier 2021.

La Covid-19 est dans le milieu éducatif. Dix cas, au moins, sont recensés à l’université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB). Ils sont de l’administration, du corps professoral et même des étudiants. C’est pour cela qu’il y est décidé d’encourager le télétravail et de faire tourner les effectifs, afin de couper la chaîne de transmission.

De plus, il est prévu “d’encourager l’enseignement à distance, de favoriser le télétravail pour les rencontres devant réunir plus de quatre personnes et d’organiser la rotation des agents lorsqu’ils sont plus de deux à partager le même espace de travail. Cela s’adresse au personnel administratif qui travaille à l’université”, informe, sur iRadio, le recteur de l’UGB, Ousmane Thiaré. Il reste convaincu que cela n’aura pas trop de répercussions sur l’organisation du travail ainsi que le déroulement de l’année académique. “Il faut dire que toutes les UFR sont en train de finir l’année 2019-2020. Il y a beaucoup d’UFR qui sont en train de faire des délibérations. Il y a de nouveaux bacheliers qui s’inscrivent, mais leurs enseignements devraient démarrer au début du mois de février. Donc, je pense que cette note a été faite surtout par rapport à l’organisation du travail de l’administration. Pour le déroulement des examens et des cours, il n’y a pas d’impact”, assure-t-il.

Cependant, les étudiants ne sont pas aussi convaincus. “Par rapport à la note du recteur, nous saluons ces mesures et tous les efforts aujourd’hui que l’administration est en train de prendre pour éradiquer la maladie. Par rapport au télétravail, c’est une chose que nous encourageons. Mais nous avons des réserves par rapport aux enseignements en ligne. Aujourd’hui, les préalables ne sont pas respectés. Il y a de cela une semaine, la coordination avait eu à sortir une note pour informer des problèmes que nous vivons. Parmi ces derniers, il y a celui du wifi qu’on devrait régler très rapidement, parce qu’on ne peut pas envisager de faire des cours en ligne alors qu’à l’UGB, le wifi ne marche pas comme il faut. Les principes d’égalité et d’équité de tous les étudiants ne peuvent pas nous permettre d’accepter que ces cours en ligne se fassent pour certains, alors que d’autres ne disposent pas de la connexion”, dit le président de la Coordination des étudiants de l’UGB, Moustapha Diouf.