NETTALI.COM – Serigne Mbaye Thiam est au centre des critiques après la publication des échanges qu’il a eus avec Diary Sow disparue depuis bientôt un mois. Le syndicaliste Dame Mbodj l’accuse même d’avoir sacrifié la jeune élève.

 

Diary Sow va bien. Et elle a eu des échanges avec son parrain Serigne Mbaye Thiam. Cette information livrée par l’ancien ministre de l’Education nationale a fini de rassurer les Sénégalais inquiets depuis la disparition de celle qui a été sacrée, à deux reprises, meilleure élève du Sénégal. Toutefois, le contenu des échanges que l’actuel ministre de l’Hydraulique a publié a fait naître une vive polémique. Secrétaire général du Cusems authentique, Dame Mbodj ne passe pas par quatre chemins. Il accuse l’ancien ministre de l’Education d’avoir sacrifié Diary Sow.

Il y a une médiatisation à outrance des performances de Diary Sow. C’est Serigne Mbaye Thiam, parrain de Diary Sow, qui fait de la politique politicienne avec cette affaire. Le pire, c’est qu’on a promis à cette fille d’être connue partout dans le monde alors qu’elle n’est pas la meilleure du monde même si c’est une fille brillante. On lui a mis toute une pression“, soutient Dame Mbodj interrogé en marge d’une conférence de presse du collectif “Noo Lank”. Et de poursuivre : “Contrairement à ce qui se dit dans la presse, Diary Sow n’a pas écrit de lettre. Ce sont des échanges avec Serigne Mbaye Thiam qui, pour des raisons politiques, les a compilés pour en faire une lettre. C’est un grand politicien qui ne fait que berner les Sénégalais. C’est lui qui a sacrifié Diary Sow.”

Ce point de vue de Dame Mbodj est partagé par Mimo Dia, membre du collectif “Retrouvons Diary”. Selon lui, l’acte posé par Serigne Mbaye Thiam est “la preuve qu’on est dirigé par des incompétents“. “Ce n’était pas du ressort de Serigne Mbaye Thiam de publier les échanges qu’il a eus avec Diary Sow. C’est la maman de Diary qui devait être informée avant un quelconque ministre parce que c’est elle qui souffre“, dit-il.

Pour Dame Mbodj, cette affaire repose le débat sur les performances de nos élèves. “Sur le plan de la gestion des performances de nos élèves, je constate comme tous les Sénégalais qu’il y a des failles. Si on a présenté Diary Sow comme la meilleure élève du Sénégal pendant deux ans et qu’on note ses comportements une fois qu’elle est arrivée dans une grande école, on peut considérer qu’il y a des failles dans les performances“, souligne-t-il. Avant d’indiquer : “Notre système éducatif n’éduque pas. C’est un système qui instruit mais qui n’éduque pas.”