NETTALI.COM – Dans un entretien exclusif accordé à la RTS, la première dame, Marième Faye Sall, lève un coin du voile sur les activités de la Fondation Servir le Sénégal et met en balaie les accusations de trafic d’influence.

Dernièrement, une certaine presse a informé que des personnes, supposément, mal intentionnées, utilisent des images à l’effigie de la première dame, Marième Faye Sall, pour arnaquer d’honnêtes citoyens. L’épouse du chef de l’Etat est sortie de sa réserve pour mettre les points sur les i, au sujet du fonctionnement de la Fondation « Servir le Sénégal », qu’elle dirige. « J’ai toujours fait du social bien avant la création de cette fondation », a tenu à éclairer Mme Sall, en insistant sur la transparence. « Toutes les actions de la fondation sont rendues publiques. La fondation n’a jamais écrit pour demander quoi que ce soit. C’est le président Macky Sall qui nous aide le plus clair du temps. Il y a aussi des hommes d’affaires locaux qui nous appuient. Il y a également de bonnes volontés, mais le vice-président de la fondation Aliou Fall redoute les hommes d’affaires venus de l’étranger qui viennent pour une audience avec la première dame », a ajouté Marième Faye Sall.

Elle souligne que de plus en plus, elle se concentre sur les malades qui cherchent de quoi s’acquitter des frais d’ordonnances. « Je me focalise sur les malades et je refuse le trafic d’influence. Toutes les correspondances de demande d’aide sont régulièrement reçues. C’est pourquoi, j’ai été surprise par les accusations d’arnaque dont certaines personnes auraient été victimes », s’étonne la première dame.

« Celui qui aide, ne demande pas d’aide. Depuis la création de cette fondation, je n’ai pas organisé de kermesse, encore moins de téléthon. C’est vrai que parmi ceux qui ouvrent des comptes, y a des sympathisants mais je n’étais pas au courant. C’est pourquoi j’ai donné des instructions pour que tous les comptes soient fermés. D’ailleurs, je n’ai jamais été sur les réseaux sociaux. Je suis old fashion. Je ne suis pas dans ça », renchérit-elle.

Pour finir, elle démonte les allégations qui cherchent à faire avaliser l’idée selon laquelle elle souffrait de troubles mentaux. “J’ai appris en même temps que tout le monde que je suis folle.”, a dit Marième Faye Sall.