NETTALI.COM – Pour retentir le rythme de progression de la maladie, il faudra suspendre les cours pour trois semaines, telle est la position du directeur général de la Sonacos, Modou Diagne Fada, invité du Grand Jury de ce dimanche.

Le constat est patent, le Sénégal fait face à une recrudescence de cas positifs en cette deuxième vague. Interpellé sur cette question, le président du parti LDR/Yessal milite pour la fermeture des écoles pendant au moins trois (3) semaines, pour lutter contre la propagation du coronavirus, surtout en milieu scolaire.

Je fais partie des gens qui militent pour la fermeture des écoles pour au moins trois (3) semaines, parce que les jeunes sont des porteurs presque saints de cette maladie et circulent avec le virus. Ils transmettent le virus à leurs parents“, a analysé Modou Diagne Fada.

Donc, je crois que ne serait-ce que pour retentir le rythme de progression de la maladie, il faudra suspendre les cours pour trois semaines et reprendre les cours en ligne“, ajoute-t-il.

Par ailleurs, l’ancien membre du Pds va au delà de cette idée. A l’en croire un couvre-feu pendant les week-end pourrait être une intéressante forme de riposte. Car dit-il, “les week-ends sont une période durant laquelle les gens organisent des cérémonies et des voyages“. Car dit-il, “les week-ends sont une période durant laquelle les gens organisent des cérémonies et des voyages”. Avant d’enchaîner : ” Je suis pour l’extension du couvre-feu à d’autres régions du Sénégal qui sont aussi touchées. Tant que la circulation va exister entre Dakar et Thiès, qui concentrent plus de 90% des contaminations et les autres régions. Tôt où tard, les autres régions vont enregistrer davantage de cas”.
Pour finir, il estime qu’il faut prendre ces mesures tout en préservant les activités économiques.