NETTALI.COM- Avec l’instauration de l’état d’urgence, de nouvelles restrictions ont été prises dans le cadre du transport. Mansour Faye, ministre des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement, a dévoilé ces mesures aujourd’hui. Mesures qui, pour l’essentiel, portent sur la diminution du nombre de passagers dans les véhicules.

Face à la presse, ce jeudi 7 janvier 2021, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a annoncé les nouvelles restrictions prises suite à l’état d’urgence assorti de couvre-feu qui a été décrété. « Les principales mesures portent sur la diminution du nombre de places autorisées dans les véhicules de transports privés et publics, ensuite les dispositions sanitaires respectées dans les véhicules et au sein des gares routières », a déclaré Mansour Faye.

Il a indiqué que ces mesures ont été prises de concert avec les acteurs du transport. Ce, en tenant compte des impératifs non seulement sanitaires, mais également économiques.

A son avis, il ne faudrait pas que ces transporteurs fonctionnent à perte. «Lesdites mesures portent sur les places autorisées dans les bus standards de Dakar Dem Dikk. Un maximum de 80 places est autorisé sur le total de 110. Pour les bus Aftu (Tata) un maximum de 40 places est autorisé sur 50, le personnel n’y est pas compris. Pour les cars ‘Ndiaga Ndiaye’ et ‘car rapide’, toutes les places debout sont interdites », a expliqué le ministre.

Avant d’ajouter : « Le masque est obligatoire dès que le nombre de passager est supérieur à un dans tous les moyens de transport. Si un conducteur se trouve seul dans sa voiture, il peut ne pas porter de masque. Il y aura des sanctions pour ceux qui ne respecteront pas ces mesures ».