NETTALI.COM – C’est bien de déclencher le plan Orsec, mais il ne va pas régler les problèmes d’inondations. C’est du moins l’avis de Mamadou Lamine Diallo. Le député et président du Mouvement Tekki, qui était à l’émission Grand Jury de ce dimanche, réclame une solution définitive.

Tout le monde, en tout cas les spécialistes, avaient prévu qu’on aurait cette année une pluviométrie importante. Ce qui est bien pour l’agriculture, mais aussi c’est très difficile pour nos communes qui sont mal assainies. Et donc j’avais demandé au gouvernement de déclencher le plan Orsec. Tant mieux que le président l’a fait hier après la catastrophe“, a d’abord remarqué le député.

En 2012, on avait ce même problème. C’était extrêmement difficile et lui même avait pris des engagements pour régler ce problème. Lors de son premier budget de 2012, le seul que j’ai voté, il disait clairement qu’il fallait s’attaquer à ces problèmes de manière urgente et qu’il allait mettre un Plan décennal de lutte contre les inondations. Véritablement les personnes victimes d’inondations vivent un cauchemar surtout en cette période de Covid-19“, déplore le président du mouvement Tekki.

Je ne comprends pas pourquoi on a abandonné cette lutte contre les inondations, pourquoi on a abandonné les populations à elles-mêmes?“, s’interroge-t-il.

Voilà où nous en sommes aujourd’hui. Tant mieux qu’il ait le plan Orsec qui va soulager un peu les populations mais ça ne va pas régler le problème“, soutient l’invité de Babacar Fall.

Sous un autre registre, Mamadou Lamine Diallo a confirmé les suspicions d’infiltration de l’opposition par la mouvance présidentielle. “Des gens de l’opposition avaient des accointances avec certains éléments du pouvoir. C’est pourquoi nous nous sommes organisés pour créer le Crd afin de mieux faire face à Macky Sall. Tout ce que nous faisions, le président de la République le savait. Nous détenions même des enregistrements comme preuve“, rassure-t-il.