NETTALI.COM-  L’Association pour le développement et l’émergence de Podor (ADEP) est convaincue que la frustration  exprimée par les aperistes de la localité  résulte du mutisme Président  Macky Sall. C’est  pourquoi  son président, Abdoulaye Elimane Dia, par ailleurs maire de Démette, s’engage à réconcilier les frustrés avec le président de la République.

La communication de l’Alliance pour la République dans le département de Podor n’est pas des meilleures. C’est la conviction d’Abdoulaye Elimane Dia, maire de Podor et par ailleurs président de l’Association pour le développement et l’émergence de Podor (ADEP). En conférence de presse, à Dakar, ce samedi, il a dénoncé le défaut de communication du parti dans leur localité. « Le président de la République a fait beaucoup de choses à Podor mais nous nous rendons compte que la perception n’est pas bonne. Les cadres de l’ADEP ont décidé de porter la parole, la bonne information au niveau des populations à la base », a-t-il déclaré.

Poursuivant, il soutient que les gens sont mal informés. Ainsi, pense-t-il, les leaders politiques doivent aller vers les populations pour leur expliquer les réalisations du président de la République dans le département de Podor. « L’ADEP se propose d’aller rencontrer tous les militants qui sont frustrés pour les faire revenir et leur donner la bonne information. Nous ne ménagerons aucun effort pour convaincre les gens de se réunir autour du président Macky Sall pour que ce dernier ait la force et la conviction de réussir tout ce qu’il a eu à prévoir », s’engage M. Dia.

Mieux, il ajoute qu’ils seront dans l’action politique orientée vers le développement parce que, détaille-t-il : « nous souhaitons être très proches des populations mais également  une force propositions dans les projets structurants dans le département. Nous recueillons les aspirations des populations et nous les traduisons en des propositions fortes pour un développement endogène et intégré ».

Aux prochaines élections locales, l’ADEP sera à la conquête des communes de Podor. Car, indique le président : « nous avons des cadres compétents. L’ADEP va pouvoir parrainer beaucoup de candidatures pour aspirer à diriger les collectivités locales. Parce qu’ils ont le mérite, les qualités et les compétences et le Podor a besoin d’eux ».