NETTALI.COM – Dans le cadre de la célébration des 16 jours d’activisme des Nations unies qui sera bouclée ce 10 décembre, le mouvement des femmes de la Cse a organisé ce mercredi un forum de sensibilisation sur le thème : ratification de la convention 190 de l’OIT. Occasion saisie pour ces femmes pour exiger la ratification de cette convention qui établit des normes internationales afin de prévenir et de combattre la violence et le harcèlement dans le monde du travail.

La Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (Cse.,) lors de ses engagements, a prévu une meilleure implication des femmes dans les questions de l’heure dont celle de la lutte contre les violences et le harcèlement en général et en milieu de travail en particulier.

C’est dans ce cadre que les organisations syndicales sont à l’assaut de cette convention 190 pour que les hommes et les femmes puissent s’approprier de son contexte d’adoption, ses fondements, son cadre de référence et surtout l’intérêt de notre pays à le ratifier.

Aujourd’hui, nous avons choisi cette journée pour organiser un forum afin de partager avec les femmes sur la convention 190 sur l’élimination des violences en milieu de travail“, a déclaré la présidente du Mouvement des femmes de la Cse/Sénégal, Abibatou Sylla Sow.

D’abord, il faut que les camarades qui sont dans les syndicats comprennent ce que c’est la convention 190 et l’intérêt de la ratification de cette convention“, insiste-t-elle.

A l’en croire, la ratification de la convention 190 a tout son intérêt. Car elle pourrait aider à vivre dans un monde sans violence. Non sans rappeler que les femmes sont beaucoup plus violentées que les hommes.

Par ailleurs, Abibatou Sylla Sow soutient que la pandémie a montré que les femmes jouent un rôle primordial dans le monde du travail. C’est pourquoi elles sont les plus touchées par la crise économique et sociale engendrée par le Coronavirus.