NETTALI.COM – En politique seules les montagnes ne se rencontrent jamais. Ainsi, un faisceau de faits concordants tend à établir que l’opposant Malick Gackou est en passe de rejoindre la mouvance présidentielle. Aliou Sall, maire de Guédiawaye, croit savoir que le ralliement de son rival départemental va intervenir très prochainement.

Tout ce que dit le petit maure, il l’a entendu sous la tente.  Interrogé hier sur le sort de Malick Gackou dans ce contexte de recomposition politique aux mille rebondissements, Aliou Sall déclare de but en blanc ceci : « Malick Gackou est un chef de parti au niveau national. S’il doit discuter, certainement il le fera avec le chef de l’État. Je pense qu’il est en train de le faire et il a déjà le pied droit et la moitié du pied gauche. Mais il doit se dépêcher, car le train n’attend personne. Je pense qu’il est juste en train de gérer certaines formes, mais il ne va plus tarder. Nous sommes ouverts à toutes sortes de collaborations au niveau local aussi. Nos portes sont ouvertes à tous ».

Nous devons à la vérité de rappeler, à cet égard, qu’un ralliement de Gackou ne devrait pas surprendre. Outre le fait que la plupart des ex-membres de la coalition de Idrissa Seck aient transhumé, le député Serigne Abdou Bari Doli Mbacké avait, il n’y a guère longtemps, affirmé que le patron du Grand Parti et Macky Sall, sont en pourparlers. Gackou était alors présenté par ce proche de Pape Diop, ancien président du Sénat, comme l’émissaire de Idy.

Le frère du chef de l’Etat a tenu les propos mentionnés supra alors qu’il présidait hier une cérémonie d’inauguration d’une école primaire située dans la commune de Gounass.