NETTALI.COM – Depuis 2016, le Sénégal peine à sortir de la zone rouge, relativement à l’Indice de perception de la corruption. Il conserve le même score de 45/100, malgré la publication, l’an dernier, de rapports de corps de contrôle.

 Le rapport 2020 sur l’Indice de perception de la corruption de Transparency International est rendu public. Le Sénégal conserve le même score de 45/100, malgré la publication, l’an dernier, de rapports de corps de contrôle.

Pour mémoire, en 2016 le pays de la teranga avait obtenu une note de 45 / 100 et depuis lors il n’a pas quitté cette place. Cela, après une période de progression de 36 /100 en 2012, 41 / 100 en 2013, 43 /100 en 2014,  44 / 100 en 2015.

« La stagnation du Sénégal dans la zone rouge est due à un affaiblissement réel de la volonté politique de lutter contre la corruption, à une situation de mal-gouvernance actée par un déficit criard de reddition des comptes ainsi qu’un accroissement de l’impunité », analysait Birahim Seck du Forum Civil, il y a de cela quelques mois.

« Ces phénomènes se manifestent par le refus de la Cour des comptes et de l’Inspection générale d’Etat de publier les rapports contrôle sur la gestion des ressources publiques et du patrimoine », démontrait-t-il, au mois de janvier 2020.

« La traque contre les biens mal acquis doit impérativement continuer. La Crei doit impérativement reprendre service », exhorte-t-il, demandant, dans la foulée, que la lumière soit apportée sur le sort des 25 personnalités du régime libéral dans le viseur de l’alors procureur spécial Alioune Ndao.