NETTALI.COM – Par des offrandes de chameaux, de bœufs, de porcs, d’or…, deux Mbacké-Mbacké ont réussi à plumer la somme de 54 millions de francs Cfa. Le juge des flagrants délits de Dakar les a condamnés à 2 ans dont 3 mois ferme pour escroquerie et charlatanisme.

Serigne Saliou Mbacké et Serigne Moustapha Mbacké ont comparu ce lundi 7 décembre 2020 à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Les deux Mbacké-Mbacké et leur présumé complice (relaxé finalement), sont poursuivis pour charlatanisme et escroquerie portant sur plus de 54 millions de francs CFA.

Alors qu’il était dans le pétrin, la partie civile Moustahine Ndongo a fait la connaissance de Serigne Moustapha Mbacké, celui-ci l’a mis en rapport avec Serigne Saliou Mbacké. Présenté sous le nom de Djily Bousso, ce dernier lui a  fait croire qu’il pourrait l’aider à amasser une fortune grâce à son pouvoir mystique. Pour mieux l’appâter, les deux individus lui montrent une mallette remplie de billets de banque. Par la suite, ils ont demandé à la partie civile de faire des  offrandes en tout genre, notamment des numéraires d’un montant de 7,150 millions de francs Cfa ainsi que des bêtes pour satisfaire les esprits.

Sur ces entrefaites, ils  ont réclamé au plaignant des parfums et de l’encense d’une valeur de 9,5 millions de francs Cfa. Une bougie achetée à 1 million et de l’or d’une valeur de 2 millions de francs Cfa. Sans compter les offrandes de 16 bœufs,  4 moutons, 4 porcs, 14 chameaux… « J’étais endetté et je devais beaucoup d’argent aux banques. Mais quand j’ai fait la connaissance de Saliou et Moustapha, j’ai commencé à avoir des soucis avec mes collaborateurs », a regretté la partie civile.

Entendus, Serigne Saliou Mbacké et Serigne Moustapha Mbacké ont clamé leur innocence. Pour se dédouaner, le premier nommé soutient qu’il n’a reçu que 22 millions de francs Cfa destinés aux offrandes. Le second a reconnu que seul les 9,550 millions sont passés entre ses mains et c’était en guise de « adya » versé par le plaignant pour le compte de son co-prévenu.

Ayant des doutes sur l’identité des prévenus, Me Amadou Diallo conseil de la partie civile réclame pour son client la somme de 70 millions de francs CFA. « Mon client doit comparaître devant le tribunal correctionnel pour abus de confiance à cause des prévenus », a plaidé l’avocat.

Le parquet a requis 2 ans de prison ferme contre les prévenus.

Les conseils des prévenus ont à tour de rôle demandé la relaxe pure et simple de leurs clients.

Après délibéré, le tribunal a condamné les deux Mbacké-Mbacké à 2 ans dont 3 mois ferme pour escroquerie et charlatanisme. Ils doivent allouer 30 millions à Moustakhine Ndao. En revanche, les juges ont relaxé Abass Niang.