NETTALI.COM – Comme annoncé, la dépouille de Pape Bouba Diop est arrivée ce vendredi 4 décembre 2020. En attendant que l’ancien “Lion” soit porté sous terre, samedi à Rufisque, les témoignages se multiplient. Parmi ceux-ci, il y a celui de Henry Camara.

Sa relation amicale avec le défunt était connue de tout le monde. Ils se sont connus en 1995 au Jaraaf et ont joué ensemble en équipe nationale du Sénégal. Mieux, en 2002, ils partageaient la même chambre d’hôtel à Séoul où s’était jouée la Coupe du monde. Lui, c’est Henry Camara. Le cœur meurtri, la voix cassée, il a tout de même tenu à apporter des témoignages sur le défunt.

Je n’ai pas la force de parler, mais la situation m’oblige à faire des efforts parce que c’est mon jumeau qui est parti. On était très proche. Bouba Diop était comme mon jumeau et on s’entendait super bien. C’est moi qui, à l’époque, l’avait présenté à Bruno Metsu et personne n’a regretté sa convocation en équipe nationale“, a témoigné Henry Camara. Qui ajoute : “Quand il était malade, on s’entendait régulièrement. A un moment donné, il ne pouvait plus parler. Donc, on s’envoyait des messages. Et le dernier vendredi avant son décès, je lui ai envoyé un message pour s’enquérir de son état de santé. Il m’a rassuré que ça allait un peu mieux. J’ai prié pour lui avant de lui demander de me faire signe s’il a besoin de quoi que ce soit. Un peu plus tard dans la journée, il m’a renvoyé un message pour dire ‘merci pour tout'”. C’est pourquoi, quand on m’a annoncé son décès, j’ai compris que son dernier message, c’était pour me dire au revoir.”