NETTALI.COM  – La crise s’installe au parti Rewmi. Dans une déclaration, Déthié Fall a formellement démenti les propos d’Idrissa Seck l’accusant d’être en colère parce que n’ayant pas été nommé ministre.

Idrissa Seck raconte des contrevérités. C’est en tout cas ce qu’on peut retenir d’une déclaration de Déthié Fall rendue publique dimanche 29 novembre dans la soirée. Un peu plus tôt, la presse avait fait état de propos du président de Rewmi selon lesquels son désormais ancien vice-président est en colère parce que n’ayant pas été retenu pour entrer dans le gouvernement.

Je prends acte de la décision du Président Idrissa Seck de me destituer de mon poste de vice-président du parti Rewmi après 16 ans d’engagement à ses côtés. Et cela, suite à ma dernière sortie à la plénière de l’Assemblée nationale“, écrit le désormais ex vice-président de Rewmi. Il ajoute : “Je le remercie  bien vivement de la confiance qu’il a portée sur ma personne toutes ces dernières années.” Et pour que nul n’en ignore, Déthié Fall soutient : “Je n’ai jamais été demandeur ni d’un poste de député, ni d’un poste de ministre auprès de qui que ce soit. Je suis un professionnel qui a toujours gagné sa vie dans le privé. Mon engagement politique reste exclusivement orienté au service du peuple sénégalais.” Et de prendre date : “Je vous donne rendez-vous très prochainement.

Pour expliquer la destitution de Déthié Fall, Idrissa Seck avait déclaré : “Il y a quelqu’un à qui j’ai parlé deux fois, en lui disant (Waxou biir neeg la nak) que son absence dans la sélection des gens qui devaient aller au gouvernement, était une décision réfléchie. Il m’a avoué que sous la pression de certains de ses proches, il a quand même mal vécu ma décision. Ce que je comprends. Parce que ses proches ne voient que lui et ne s’occupent que de son intérêt à lui. Ils ne connaissent pas tous les autres ayant droits du parti qui sont plus anciens dans mon sillage que le monsieur en question.” Des propos que Déthié Fall dément formellement.