NETTALI. COM- Réponse du berger à la bergère. Le délégué général à l’Entreprenariat rapide, Papa Amadou Sarr, n’a pas perdu de temps pour répondre à Aida Mbodji. Celle-ci a déclaré à l’Assemblée nationale, le jeudi dernier, qu’elle doutait du montant annoncé dans le financement des jeunes qui continuent à prendre les pirogues à la recherche d’une vie meilleure à l’étranger.

Lors de la plénière de ce jeudi 26 novembre, Aïda Mbodj a émis des dotes sur l’exactitude des montants à débloquer pour les financements dans le cadre de la DER.  Mieux, elle a demandé même, par souci de transparence, la publication de la liste des bénéficiaires. Mais, cette requête du parlementaire sera sans suite. Pour cause, dans sa réponse, Pape Amadou Sarr de la DER a clairement soutenu que cela est impossible.

Motivant sa réponse, il déclare : « nous sommes une institution financière et il est impossible que nous puissions publier la liste des bénéficiaires individuelles à défaut de nous faire attaquer par ces derniers ».

Toutefois, il ajoute : « la disponibilité des financements par région, par département et par commune est possible au niveau de la Der. Elle peut venir vérifier ou envoyer toute personne qu’elle veut ».

En effet, Pape Amadou Sarr dit ne voir aucun souci par rapport à la demande d’Aida Mbodji puisque, renseigne-t-il : « nous sommes en processus d’auto-évaluation que nous avons commandée ». Estimant que les chiffres qu’il a annoncés ne souffrent d’aucune ambiguïté, il persiste et signe : « nous avons mis 60 milliards de francs CFA pour couvrir ces deux dernières années et nous allons bientôt être à 70 milliards de francs CFA et à partir de janvier 2021 nous aurons 70 milliards supplémentaires que nous allons mettre sur place ».