NETTALI.COM – Plus de 50 millions FCFA, telle est la rondelette somme que l’Etat du Sénégal a offert aux blessés et invalides militaires. Constitués en différentes associations, ces derniers ont reçu cette enveloppe ce mardi à l’occasion de la première édition de la Journée de solidarité des armées célébrée au Cercle mess des officiers colonel Emmanuel Gomis.

Cette première édition de la Journée de solidarité des Forces armées a été axée sur le thème : “Fraternité et solidarité dans les armées : hommage aux militaires blessés et invalides“.

Pour cette première édition, des dons de plus de 50 millions ont été distribués aux blessés et invalides militaires. L’association des anciens militaires a reçu un chèque de 15 millions FCFA. Un chèque de 22,5 millions FCFA a été remis à l’Association des blessés de guerre en activité. L’association des blessés et mutilés de guerre en activité a reçu 12,5 millions et 7,5 millions ont été octroyés au Regroupement des anciens militaires mutilés de guerre du Sénégal.

Une initiative qui vise ainsi à apporter “un soutien moral et matériel aux personnels blessés et invalides des armées” et à “revivifier la cohésion ainsi que l’esprit de solidarité à l’égard des frères d’armes méritants”.

En organisant cette journée de solidarité, les Armées restent fidèles à leurs plus belles valeurs, à savoir la cohésion, la fraternité et la camaraderie qui s’incarnent si bien dans la notion d’esprit de corps. Il s’agit de ces liens indéfectibles qui se nouent souvent dans l’épreuve et que les soldats entretiennent jalousement à travers leurs hommages aux disparus, les cérémonies de traditions et le souvenir des anciens“, a déclaré le ministre des Forces armées qui a présidé cette cérémonie.

En réalité, soutenir nos blessés et invalides, c’est raffermir le concept de ‘ communauté et de famille militaire ‘ “, poursuit Me Sidiki Kaba.

Après avoir annoncé que cette journée dédiée à la solidarité sera désormais inscrite dans le calendrier républicain des activités majeures des Armées, Sidiki Kaba a également soufflé l’ouverture de “Ker jambaars yi” au courant du premier trimestre de l’année 2021.

Cette infrastructure aura pour vocation d’accueillir de manière temporaire, avec l’approbation des familles, certains des militaires dont la mobilité et l’autonomie ont été fortement réduites.
Cela permettra de soulager les familles et de mettre les militaires blessés et invalides dans un environnement qui leur permettra un meilleur épanouissement physique et psychologique.
De même, une réflexion est en cours pour élargir les opportunités professionnelles ouvertes à nos blessés et invalides militaires dans une perspective de reconversion ou de réinsertion dans la vie civile“, promet le ministre des Forces armées. Non sans manquer de rendre hommage aux familles qui, en toute dignité, assurent la prise en charge psycho-sociale de proximité et le réconfort moral de nos blessés et invalides.