NETTALI.COM – Le procès pour injures publiques opposant l’ex-DG de “Dakar Dem Dikk“, Me Moussa Diop, au maire de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélémy Dias est prévu ce mardi 24 novembre 2020. Mais à 24 heures de l’audience, les deux parties ont fumé le calumet de la paix.

Va-t-on vers une radiation de la procédure pour injures publiques et diffamation que l’ex-DG de “Dakar Dem Dikk” avait initiée contre Barthélémy Dias. Dans tous les cas, l’affaire doit être plaidée ce mardi 25 novembre 2020.  Coup de théâtre. Ce lundi, les deux parties ont fumé le calumet de la paix.

C’est Me Moussa Diop qui a donné l’information sur sa page facebook, photos à l’appui. Sur les images, on voit l’ancien patron de “Dakar Dem Dikk” en compagnie de Barthélemy Dias, mais également d’Ousmane Sonko. Ce dernier  réussi à rapprocher les deux protagonistes.

Le leader de Pastef a, lui aussi, fait une publication dans ce sens. “Je remercie très sincèrement mes frères Me Moussa Diop et Barthélemy Dias d’avoir répondu favorablement à mon invitation et accepté de résoudre leur malentendu à l’africaine. Reroo amul, ñakka waxtaan na am Que Dieu bénisse le Sénégal et nous abreuve de sa Paix intarissable. Vive le Sénégal!“, a posté Sonko..

Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a été traîné devant le juge correctionnel du Tribunal de grande instance de Dakar pour ses propos tenus à l’émission “SenShow” du 15 juin 2020. Lors de cette émission de la Sen Tv, il avait déclaré : “Moussa Diop sathieu leu ( Moussa Diop est un voleur). Je veux qu’il enregistre mes propos et qu’il porte plainte. Je reviens à ce que j’ai dit, c’est un vulgaire menteur. Je veux que tous les travailleurs de Dakar Dem Dikk sachent que leur Directeur général est un voleur et un vulgaire menteur.” Le 17 juillet, il dira sur la 7tv à l’endroit de Me Moussa Diop : “ne me parlez pas de certaines vermines !”.

Me Moussa Diop, qui était à l’époque Directeur général de Dakar Dem Dikk avait considéré ces propos injurieux. Il réclame 500 millions de francs en guise de dommages et intérêts.

L’affaire a été renvoyée à deux reprises. Et  à chaque fois, le DG limogé s’en est pris à Barthélemy Dias pour son absence.