NETTALI.COM – Venu présider la réunion du comité directeur de LDR/Yeesal de ce vendredi, Modou Diagne Fada s’est prononcé sur le nouveau gouvernement. Le directeur de la Sonacos n’a pas écarté l’hypothèse d’une quelconque retrouvaille d’une famille libérale et s’est félicité de l’arrivée de Idrissa Seck et d’Oumar Sarr dans la majorité.

On n’est pas loin de nous retrouver parce que le président Macky Sall a été au PDS. Nous autres, nous avons été au PDS. Il fut un moment où, c’était goor gui, ggor ci, ndaw ci et ngoné ci. Bon, si Macky Sall prend la place de Goorgui, je crois que le quator s’est reconstitué“, a laissé entendre l’ancien membre du Pds. ” On peut parfaitement espérer que la famille libérale est en train de se retrouver et serait une excellente chose pour le Sénégal, mais une excellente chose aussi pour la famille “, ajoute-t-il.

S’exprimant sur la campagne de commercialisation arachidière de l’année 2020 qui va démarrer le 23 novembre prochain, le leader de Ldr/Yeesal a appriécié de vive voix le prix de l’arachide fixé à 250 FCFA le kilogramme. ” C’est une mesure historique parce que pour la première fois, le kilogramme d’arachide va être acheté auprès du paysan à 250 fcfa “, se réjouit-il.

Selon le boss de la Sonacos, grâce à cette mesure le monde rural va s’enrichir en plus de lutter contre la pauvreté tout en permettant aux producteurs d’y trouver leur compte.

Les 45 millions d’euros mobilisés l’année dernière dont une partie restante à peu près 6 à 7 millions d’euros dans la caisse en complément des 20 millions d’euros espérés pour cette année, le tout en 27 millions d’euros“, soutient Modou Diagne Fada.

En effet, le compte non tenu de la nouvelle convention entre Sénégal et Haïtes (filiale de la banque islamique de développement) autour d’une somme de 40 millions d’euros négocié et acté entre Sénégal et Haites. Au total, 66 millions d’euros sont comptés pour le financement de la présente campagne de commercialisation de l’arachide sans laisser de côté des attentes des banques locales“, détaille-t-il.
Non sans mentionner que le prix de l’huile peut connaître une baisse considérable.