NETTALI.COM – La dernière sortie de Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké sur l’émigration clandestine a poussé Guy Marius Sagna à l’interpeller à travers un texte publié par certains sites Internet. Mais la sortie de l’activiste a créé un début de tempête sur les réseaux sociaux, notamment les pages animées par des organisations appartenant à la communauté mouride.

 «C’est un suicide de prendre les pirogues pour se rendre en Europe.» C’est ce qu’avait déclaré, dimanche dernier, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, s’exprimant au nom du khalife général des mourides. Une sortie qui n’a pas plus à tout le monde et qui est très critiquée. Parmi les critiques, il y a celles de Guy Marius Sagna. Dans un texte publié sur le net et les réseaux sociaux, le secrétaire administratif du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp) interpelle le porte-parole de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. «On raconte que dans les collaborateurs d’un roi voulaient lui dire qu’il s’était trompé, ils le faisaient en utilisant des paraboles. Comment vous dire respecté et respectable Serigne Bass Abdou Khadre que vous vous êtes trompé», écrit Guy Marius Sagna. Qui poursuit toujours à l’endroit de Serigne Bass Abdou Khadre : «Comment vous faire comprendre que nous sommes d’accord pour que les responsabilités de tous soient situées face à l’émigration irrégulière ? Comment vous rappeler que ‘’lu yengu lu ne, li ko yengal moo ko epp doole’’. Et que même s’il faut interpeller les potentielles victimes, questionner leur attitude et que votre homélie ne saurait se taire devant leurs responsabilités, celles de nos familles, de notre société, votre voix devrait tonner contre ceux dont les politiques font le lit de l’émigration irrégulière.» «Vous devriez aussi et surtout vous adresser aux Samba Laobé Fall d’aujourd’hui comme l’avait fait notre vénérable et vénéré Maam Bamba», a ajouté l’activiste dans son texte largement repris par les sites Internet. Et il n’en fallait pas plus pour fâcher certains mourides.

Sur les réseaux sociaux, les répliques ne se font pas attendre. Plusieurs talibés mourides ont tenu à dire leurs quatre vérités à Guy Marius Sagna. «Guy Murid, comme tu t’es appelé un jour et qui m’a fait croire à ta transversalité et ta compréhension de la religion, la foi est sacrée et celle de chacun doit être respectée. Ce beau pays, le Sénégal marqué par la convivialité entre gens de différentes confessions religieuses, d’ethnies, de langues et de régions doit être protégé et consolider», rappelle, à Guy Marius Sagna, Cheikh Makhtar Hakim Diop, président du mouvement M3D. Il ajoute : «Serigne Bassirou Abdou Khadre, la voix du khalife et par conséquent voix de la mouridiya, s’adressant spécialement à nous Talibés de Khadiim Rassoul et par ricochet à tout sénégalais qui volontairement voudrait de ses sages paroles dans une situation très sérieuse, doit être entendu et compris. Ses paroles, pour nous sont à exécuter. Les conseils et ou remontrances que le khalife ou son porte-parole font à l’Etat et à sa tête au président de la République ne sont pas à mettre sur la place publique.» Avant de conclure : «Gouye et compères ne soyez pas populistes ou de mauvaise foi pour essayer de façon voilée de tirer sur nos religieux pour quelque gain que soit ou la sympathie de jeunes désespérés.» «Tireurs maladroits désarmez-vous!», ajoute un autre internaute qui se fait appeler Taalibé Serigne Bi.

Il écrit : «M. Guy Marius Sagna, Serigne Bass n’a pas parlé à son nom, il a porté la voie d’une autorité qui nous est si chère, oui notre Guide. Dire qu’il s’est trompé est juste un prolongement à l’endroit du khalife que vous n’osez pas citer. Quel manque de respect !» «Enfin, M. Guy Marius Sagna, panafricain vous vous réclamez, alors n’attendez point quelqu’un venir vous libérer des injustices que vous prétendez subir. Battez-vous! Serigne Bass ne sera pas l’émissaire de qui que ce soit auprès des Samba Laobé, mais seulement et uniquement du khalife général des mourides auprès de qui il jugera nécessaire de s’adresser», a-t-il poursuivi.

Président de la Commission communication et culture du grand Magal de Touba, Serigne Abdou Lahat Mbacké Gaïndé Fatma s’est, lui aussi, fendu d’un texte sur sa page Facebook. Mais il se contente de rappeler les «qualités de rassembleur, de tolérance, la foi inébranlable, l’érudition et la culture prodigieuse» de Serigne Bassirou Abdou Khadre et qui sont «ses principaux atouts dans la conduite de sa mission». «Son intransigeance et sa capacité à résister à toutes formes de pression pour servir des intérêts autres ceux du khalife général des lourides lui attirent parfois la foudre de personnes subjectives et malintentionnées. Serigne bi continuez de rester droit dans vos bottes, en référence à celles de Djily Borom Bakhdad, n’en déplaise aux détracteurs et politiciens encagoulés dépourvus de courage et en mal de popularité et qui rêvent de vous voir porter leurs combats. Continuez de porter le seul combat qui vaille pour vous, celui de Serigne Touba», a écrit le fils de Gaïndé Fatma, par ailleurs ministre conseiller à la présidence de la République.