NETTALI.COM – Le rapport qui classait le Sénégal comme le troisième pays au monde où le chômage est le plus élevé avec un taux de 48% n’est pas de l’Organisation internationale du travail comme on le prétendait. C’est ce qu’a laissé entendre Dramane Aidara, directeur de l’Oit du Sénégal,  invité du “Jury du dimanche”.

En octobre dernier, un rapport présentant le Sénégal comme le troisième pays au monde où le chômage est le plus élevé avec un taux de 48% avait été publié. Selon directeur de l’OIT du Sénégal, ce n’est pas de l’organisation onusienne.  Autrement dit, ce rapport est inexistant, d’après Dramane Aïdara, invité du “Jury du dimanche”. Il a rejeté ces chiffres qui faisaient polémique et que le régime en place refusait d’accepter.  « J’aimerais profiter de votre plateau pour apporter des clarifications pour dire d’abord que ce rapport n’est pas celui de l’OIT. Je le dis de manière claire et ferme», a-t-il déclaré pour clarifier les choses.

«Nous avons été très surpris de voir ce rapport disant que c’était celui de l’Oit»

Mieux, il précise : «l’Oit ne produit pas des rapports nationaux. Notre rôle, c’est d’accompagner les instituts nationaux des statistiques, renforcer leurs capacités, leur doter d’outils pour qu’ils puissent être en mesure de produire régulièrement des statistiques nationales. Et maintenant, ce sont ces statistiques nationales que nous en tant qu’Oit, nous prenons pour faire des comparaisons sur les plans régional et international. Nous avons été très surpris de voir ce rapport disant que c’était celui de l’Oit».

Poursuivant son argumentaire, M. Dramane Aidara confirme les statistiques qui ont été données par l’Ansd relatives au taux de chômage. «Les chiffres que nous avons à notre niveau, que nous considérons aujourd’hui dans nos études concernant le Sénégal, c’est le chiffre de l’Ansd qui parle de 16%, et que nous utilisons comme taux de chômage officiel du Sénégal. Nous assistons l’Ansd dans la collecte et le traitement de cette information», a soutenu M. Haïdara qui dit ignorer l’origine du rapport en question.