NETTALI.COM – Le président de l’Union des magistrats du Sénégal, Souleymane Téliko, sera “jugé” le 30 novembre prochain par le Conseil de discipline de la magistrature. Notification lui a été faite ce mercredi 11 novembre, selon des sources judiciaires.

On lui reproche des manquements dans l’exercice de ses fonctions et le ministre de la Justice, Me Malick Sall, tient à ce que cela ne reste pas impuni. Cette saisine du Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature intervient après que l’Inspection générale de l’administration de la justice (Igaj), actionné par la chancellerie, ait terminé ses auditions et envoyé son dossier au Conseil supérieur de la magistrature.

Le garde des Sceaux soutient que les textes doivent être appliqués «sans discrimination aucune à l’égard de tous les magistrats à l’encontre desquels des manquements ont été relevés». Il tient donc à ce que Souleymane Téliko serve d’exemple.

L’ouverture de cette procédure disciplinaire à l’encontre du président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums) avait agacé certains de ses collègues qui avaient publiquement réclamé le départ de Me Malick Sall. Toutefois, le ministre a été reconduit dans le dernier gouvernement.