NETTALI. COM- Accusé d’avoir vendu le terrain de son ex à deux personnes différentes, Papa Gastro est en prison depuis le 5 octobre dernier. Son procès, prévu le jeudi 28 octobre, a été renvoyé au 5 novembre prochain à cause de ses dénégations.

Escroquerie foncière et détention et usage de chanvre indien. Ce sont les préventions qui ont conduit en prison depuis le 5 octobre dernier, le célèbre gastronome, Papa Gastro né Singar Mbengue. Le jeudi 28 octobre, il devait être jugé mais, à cause de ses persistantes dénégations, son procès a été renvoyé au 5 novembre 2020. Le juge des flagrants délits de Dakar veut la reproduction de la liste des personnes recasées par l’État suite à la démolition de la cité Tobago.

Justement c’est à la suite de ce déguerpissement que la dame Mariama Siradio Barry, vivant en France, avait mandaté le prévenu pour la représenter dans le cadre de l’association des victimes de Tobago. Ainsi, le Président Macky Sall avait convoqué les victimes au Palais pour leur remettre des terrains en guise de compensation, Papa Gastro,  selon la dame, lui avait fait croire que les attributions se feront ultérieurement.

Cependant, Mme Barry a fini par apprendre la vérité grâce aux autres victimes. A l’en croire, Papa Gastro lui a finalement avoué la vérité, en lui présentant une attribution à son nom. Aussi, le gastronome lui avait-il promis de faire la mutation. Après plusieurs promesses non tenues, elle s’est un jour rendue aux Impôts et Domaines. Grande fut sa surprise d’apprendre que son mandataire a profité de son absence du Sénégal, pour muter le bail à son nom. Ainsi, Mme Barry a déposé une plainte le 19 juillet 2020.

Cependant, l’enquête ouverte par la Section de Recherches a permis de découvrir que Papa G0astro a d’abord vendu le terrain, le 27 mars 2020 au nommé Abdou Rahim Diagne à 35 millions de F Cfa. Le pire, le 14 juin 2019, il l’a ensuite cédé à la dame Yacine Guèye, à 25 millions de FCfa.

Arrêté, Papa Gastro a clamé son innocence soutenant que le terrain lui appartient. Il a déclaré que Mariama Siradio Barry le lui a offert en échange de l’aide qu’il lui a apportée lorsqu’ils étaient amants. Il a confié aux enquêteurs avoir investi sur la dame puisqu’ils avaient un projet de mariage. « Je lai aidée à compléter en argent une maison acquise à la cité Doudou Bass. Je lui ai construit une maison à Diamniadio pour un projet de commerce commun. Je lui ai proposé d’installer un institut de beauté d’abord à Sacré Coeur 3 Montagne, ensuite à Cité Keur Gorgui. J’avais acheté un terrain de 200 mètres carrés à 24 millions et par la suite je lui ai offert les 100 mètres carrés après qu’elle a participé à hauteur de 6 millions », a-t-il déclaré aux gendarmes.

Il a ajouté que c’est par la suite que la plaignante lui a proposé un terrain qu’elle attendait de l’État du Sénégal dans le site de recasement à Ngor-Ouakam. « Deux ans après, lorsque les papiers du terrain sont sortis, celui-ci était directement muté en mon nom en guise de paiement pour tout ce que j’avais fait pour elle et qui vaut même plus que ce terrain », a avancé le prévenu.

Il a allégué que la dame ne lui a jamais remis de procuration puisque le terrain lui a été attribué dès le début.