NETTALI.COM – Le scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire a démarré dans la matinée du samedi 31 octobre 2020 avec l’ouverture de plusieurs bureaux de vote à Abidjan et à l’intérieur du pays, a constaté Abidjan.net.

Des bureaux de vote ont effectivement ouvert dès 8 heures du matin pour recevoir les premiers électeurs et devraient fermer 10 heures après c’est-à-dire à 18 heures GMT, conformément au code électoral.

“Nous avons ouvert depuis 8h00, les électeurs commencent à venir et nous n’avons enregistré aucun incident”, affirme un responsable de Centre à Cocody Angré.

La Commission électorale indépendante (CEI) avait révélé en début de semaine qu’un peu plus de 3 millions d’électeurs avaient retiré leurs cartes sur les 7,5 millions que compte le fichier électoral de 2020. Les autres électeurs ont la possibilité de retirer leur carte le jour du scrutin dans leur bureau de vote.

De nombreux observateurs internationaux ont déployé des équipes dans des bureaux de votes sur toute l’étendue du territoire pour ce scrutin que l’opposition ivoirienne appelle à boycotter. Ils feront remonter les potentielles anomalies, irrégularités et incidents qui pourraient entacher la crédibilité du scrutin. Quelques centaines de membres des institutions internationales et régionales (Union africaine, Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), Union européenne, Organisation internationale de la francophonie, ambassades et Centre Carter) viennent en appui aux membres de la société civile ivoirienne formés pour l’occasion.

Le processus électoral en Côte d’Ivoire a malheureusement été émaillé de violences et le scrutin de ce jour se déroule sous fond de tension. La journée d’hier a été marquée par des incidents dans certaines villes du pays particulièrement à Yamoussoukro la capitale politique.

La campagne électorale pour l’élection du président de la République de Côte d’Ivoire a pris fin ce jeudi dans un contexte électoral tendu. Mais à la veille du scrutin, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Vagondo Diomandé, sur le plateau de la télévision nationale, a tenu à rassurer sur le dispositif déployé pour la sécurisation du vote sur toute l’étendue du territoire. « Toutes les dispositions sécuritaires ont été prises afin que chaque ivoirien puisse voter », a-t-il rassuré précisant que 35 mille soldats de Forces armées de Côte d’Ivoire ont été mobilisés dans le cadre de l’opération « Barrissement de l’éléphant ». Il a également rassuré que les endroits où le matériel électoral a été saccagé, tout a été remplacé avant le jour du vote.

Parmi les 4 candidats retenus par le conseil constitutionnel, seuls Alassane Ouattara et KKB ont fait campagne, Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan se sont abstenus.

Avec abidjan.net