NETTALI.COM-Les 241 candidats au concours de la gendarmerie déclarés admis puis recalés sont déterminés à se faire “enrôlés”. Ils comptaient marcher mais ils n’ont pas obtenu d’autorisation.

Les recalés ne comptent pas baisser les bras. Ces derniers promettent d’engager toutes luttes afin qu’ils soient rétablis dans leurs droits. Ainsi, dans le cadre de leur plan d’action, ils avaient prévu d’organiser une marche de Dakar à Fatick. Mais ils ont été stoppés par l’autorité préfectorale auprès de qui, ils avaient déposé une demande d’autorisation.

Autrement, leur requête n’a pas eu une suite favorable. Elle a été rejetée purement et simplement. Cependant, selon Madoumbé Kébé, porte-parole du collectif, cela ne leur décourage point. « Notre demande d’autorisation de marche a été rejetée sans aucun motif. Nous allons nous conformer à la décision administrative mais, nous allons introduire une nouvelle requête conformément à la loi. Nous sommes engagés et nous irons jusqu’au bout », a-t-elle déclaré non sans marteler qu’ils feront cette marche de force ou de gré.