NETTALI.COM – Le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, Amadou Hott, a annoncé dimanche lors de l’émission Grand Jury de la Rfm, une nouvelle loi sur le partenariat public et privé (PPP) avec comme principale réforme la création d’une unité nationale d’appui.

Dans le cadre de cette nouvelle loi, nous allons créer une unité nationale d’appui au partenariat public et privé qui va appuyer toutes les autorités contractantes que ce soit l’État les entités publiques ou bien les collectivités territoriales qui pourront désormais faire plus de PPP“, a laissé entendre Amadou Hott.

Dans son argumentaire, le ministre a précisé que “cette unité composée d’experts financiers, de juristes et d’ingénieurs va appuyer tout le monde dans la négociation, la préparation et la conception du projet“.

Cette loi va aussi accorder une plus grande part au privé national dans la sous-traitance des marchés de travaux publics.

Nous avons non seulement décidé de proposer à l’Assemblée nationale que la part minimale du secteur privé national soit revue à la hausse dans le capitale. Je suis sûr que l’Assemblée nationale va valider et sera aussi une innovation. Et l’autre innovation dans cette loi sur le PPP c’est de réduire le montant minimal pour faire des offres spontanées“, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Amadou Hott a exprimé son optimisme sur l’atteinte d’un taux de croissance de 13,7% en 2023, comme annoncé par le président Macky Sall, malgré les réserves et objections de certains économistes.

On aura certainement le 5,2 en 2022, 7,2 et en 2023 avec l’arrivée du gaz et pétrole, 13,7% de croissance“, a espéré M. Hott.

Evoquant la question du Train Express régional (TER), le ministre de l’Economie et des finances a confirmé qu’il va démarrer en 2021 et qu’une enveloppe lui a été même destinée dans le budget 2020-2021.