NETTALI.COM – Sokhna Aïda Diallo, veuve de Cheikh Béthio Thioune, est interdite de toute activité à l’occasion de la présente édition du Grand Magal de Touba, dans un un espace public.  Le préfet de Thiès s’oppose à ce que la frange des Thiantacounes qu’elle dirige célèbre l’évènement religieux à Médinatoul Salam sous le format qu’elle a proposé. Un coup dur pour la dame, qui avait initialement retenu de commémorer cette fête religieuse à Ngabou, sans parvenir non plus à ses fins.

Pour les besoins de la présente édition du Grand Magal de Touba, Sokhna Aïda Diallo n’a pas droit de cité à Médinatoul Salam.

Dans une note, en réponse à sa requête y afférente, le préfet de Thiès, Mor Talla Tine a fait comprendre à la dame qu’elle ne peut pas tenir ses activités en dehors de son espace privé.

« Je porte à votre connaissance que les renseignements dont je dispose font état de menaces réelles d’infiltration, de sabotage et de risques certaines de confrontation. Par conséquent, pour des raisons évidentes de sécurité liées à l’impératif de préservation de l’ordre et de la quiétude, cette manifestation ne peut, en aucun cas, se tenir sur la voie publique », écrit l’autorité administrative.

Le préfet de préciser que dans le cas où elle décide d’organiser la manifestation dans son domicile comme déjà envisagé, elle et ses disciples doivent se garder de tout débordement sur la voie publique.

En clair, il ne leur est permis d’occuper l’espace public, ni pour des tentes, ni pour un parking, ni pour de la cuisine, encore moins pour un quelconque rassemblement ou procession.

Aïda Diallo est également tenue de « bannir toute forme de sonorisation, notamment les chants, le tam-tam, les haut-parleurs, la musique, etc. ». Le préfet lui a intimé également l’ordre de limiter le nombre de participants.