NETTALI.COM – ’’ Aux côtés des organisations non gouvernementales, il y aura aussi de nombreux avocats pour la défense du président de l’UMS. Parmi ceux-ci, Me Ciré Clédor Ly. Ce dernier met en garde le ministre de la Justice contre toute traduction de Souleymane Téliko devant le Conseil supérieur de la magistrature.

Pour Maitre Ciré Clédor Ly, une traduction de Souleymane Téliko devant le Conseil supérieur de la magistrature ouvrirait la voie à toutes les dérives. Il déclare dans les colonnes de EnQuête : “On ne peut comprendre qu’on veuille intimider un magistrat pour une opinion scientifique donnée dans une décision revêtue de la chose jugée. D’autant plus que cette position est conforme à celle de la Cour de justice de la CEDEAO ainsi que de la Cour d’appel. Pour moi, l’objectif qui se cache derrière cette procédure, c’est d’intimider toute la magistrature. J’ose espérer que le conseil ne le convoquera jamais. Si jamais le conseil le convoque, on peut s’attendre à toutes les dérives dans ce pays. Et ce sera au détriment du justiciable, de la justice.’’

A l’en croire, cette voie peut également comporter plein de risques pour tout le monde. Car, soutient-il, non seulement les magistrats disposent de possibilités de riposte, mais aussi, ils pourront compter sur le soutien des avocats, des organisations des Droits de l’homme et des citoyens. Et d’ajouter : “Je demande que tous les avocats se constituent, si le Conseil supérieur de la magistrature s’aventure à convoquer Téliko. Ce n’est ni plus ni moins qu’une intimidation des magistrats, une tentative de fragiliser davantage les magistrats pour faire en sorte que l’indépendance de la magistrature soit réduite à néant.’’

La robe noire d’appeler à un sursaut de l’Exécutif. “Il faut que les autorités se ressaisissent, que l’Exécutif sache que ce n’est pas opportun. La justice, l’Assemblée nationale sont des autorités, au même titre que l’Exécutif. Il faut qu’on laisse à chacun son autonomie’’. En ce qui le concerne, Maitre El Hadj Diouf n’a pas attendu d’être invité pour se constituer. Présent hier au point de presse, il a témoigné : “La justice est une grande famille. Si un élément de cette famille est attaqué, tout le monde doit montrer sa solidarité. Le président Téliko est un bon président. C’est un homme honnête, un juge incorruptible, qui défend bien l’intérêt des magistrats. C’est la raison pour laquelle je suis venu lui témoigner ma solidarité. Je vais aussi le défendre”. Selon lui, Téliko mérite défendu pour tout ce qu’il est en train de faire pour que la justice soit indépendante. “C’est un magistrat honnête, rigoureux, sérieux et courageux. Il mérite notre assistance. Il ne mérite pas d’être acculé, pourchassé, interpellé ou intimidé. Tout le monde le connait. C’est quelqu’un de très audacieux et on l’encourage’’. D’autres robes noires comme Mes Ousseynou Fall, Moustapha Dieng, entre autres étaient également présents au point de presse.