NETTALI.COM – Le procès de l’activiste, Abdoulaye Touré, poursuivi pour rébellion, prévu ce mercredi 30 septembre 2020 a été renvoyé au 7 octobre prochain. 

Le procès du coordonnateur du collectif “Ñoo lank” a été renvoyé pour la comparution de la partie civile. L’élément du Groupement d’intervention mobile ( Gmi) qui accuse de rébellion ne s’est pas présenté à la barre du Tribunal d’instance de Dakar.

C’est le second renvoi car vendredi dernier, le procès a été reporté à la demande de l’avocat de la défense, Me Khoureychi Ba. Ce dernier a présenté le certificat médical de son client. Lequel avait d’ailleurs brillé par son absence.

« Abdoulaye Touré a très mal, il souffre, il claudique, se plaint de douleurs. Les éléments du Gmi, aux réflexes infra belluaires sont passés par là », a expliqué la robe noire pour justifier l’absence du prévenu en liberté provisoire.

« Pape Abdoulaye Touré souffre de douleurs et il boîte toujours. Ce qui a fait que les médecins lui ont conseillé de rester à la maison et d’observer un repos. Il a une incapacité temporaire de travail de 15 jours qui a été attesté par un certificat médical. Le tout a été déposé, ce matin, au tribunal. Ce qui fait qu’ils n’ont pas émis d’objections. Donc le mercredi 30 septembre, l’affaire sera jugée si mon client recouvre l’intégralité de ses moyens physiques », a ajouté Me Bâ.

Il faut rappeler qu’Abdoulaye Touré a été arrêté lundi dernier lors de la manifestation des étudiants qui réclamaient le paiement de leurs bourses. Selon son avocat, il a été, après son arrestation, victime de bavures policières qui ont failli lui coûter la vie.