NETTALI.COM – A quelques jours du Grand Magal de Touba, on assiste à une montée d’adrénaline autour de Ngabou, fief de la veuve de Cheikh Béthio Thioune, Aïda Diallo. D’ailleurs, la gendarmerie qui est sur le qui-vive, a visité le célèbre village hier.

Dans sa livraison de ce samedi 26 septembre, le quotidien “L’Observateur” informe que que le commandant de la compagnie de gendarmerie de Touba et deux de ses éléments sont allés hier au siège des «Thiantacounes», à Ngabou. Cela, aux fins de constater, de visu, si toutes les mesures sont prises pour assurer la quiétude des lieux.

Après avoir fait assaut d’amabilités, les pandores et le comité restreint de la cellule de communication de Sokhna Aïda Diallo ont discuté pendant près d’un tour d’horloge, rapporte notre source.

Le quotidien de l’Immeuble Elimane Ndour de souligner que consécutivement à la décision prise par le Khalife général des mourides d’interdire toutes manifestations à Ngabou, durant le Magal, c’est le grand mutisme au fief de Sokhna Aida Diallo.

Selon “L’Observateur” qui y a fait un tour sur les lieux, seul ce comité restreint de la cellule de communication, qui ne fait pas plus de 5 membres, est autorisé à parler à la presse. Mais, lesdits membres ont pris la responsabilité sur eux de ne rien dire.

«On n’a pas besoin de tergiverser.  L’essentiel c’est de faire ce qu’on a à faire dans la plus grande quiétude», a indiqué un «Dieuwrigne» approché par le journal.