NETTALI.COM – Mis en place pour mettre fin à la mendicité des enfants talibés dans les rues, l’opération “zéro enfant dans la rue” peine à atteindre ses objectifs. Face à la presse ce mercredi, des maîtres coraniques, regroupés au sein du mouvement “Diapale Ma Diap” ont fustigé l’attitude des bourreaux de ce projet et comptent mener le combat jusqu’au bout.

C’est dans ce cadre que le mouvement “Diapale Ma Diap” dénonce l’exploitation économique et les mauvais traitements que subissent au quotidien les enfants et s’engage aux côtés de l’Etat pour appuyer le projet “zéro enfant dans la rue“.

Nous appelons à une action citoyenne et responsable qui viellera à contribuer à la restauration des droits des enfants laissés pour compte aux mains de lobbies qui n’ont de soucis que leurs propres intérêts. La place de l’enfant ce n’est pas dans la rue. Ce n’est pas à l’enfant de nourrir l’adulte, mais bien le contraire selon les preceptes de l’Islam“, a laissé entendre le porte parole du jour, Serigne Mboussobé Bousso.

A l’en croire, le projet “zéro enfant dans la rue“, ne fait pas l’affaire de certains maîtres coraniques, car dit-il, ces derniers s’enrichissent sur le dos des enfants.

Il y’a de soi-disant maîtres coraniques qui défendent corps et âme la mendicité des talibés. En réalité, ils ne font que s’enrichir sur le dos de ces enfants. Donc, nous en tant que fils de Daara, il est de notre devoir de se lever pour combattre cette maltraitance. Car dans les vrais Daaras ni les maîtres coraniques ni les talibés ne traînent dans les rues. Il est temps de sortir la mauvaise graine de l’ivraie“, martèle Serigne Mboussobé Bousso.

Nous comptons faire une tournée, rendre visite aux Khalifes généraux et certains maîtres coraniques afin de les mettre au courant des agissements malhonnêtes de ces soi-disant maîtres coraniques“, conclut-il.