NETTALI. COM-Rangou, ou Fatoumata Barry à l’état civil, n’a pas encore vu le bout du tunnel. La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a rejeté sa demande de liberté provisoire.

Ce n’est pas demain que le séjour carcéral de Rangou prendra fin. Pour cause, ce jeudi 24 septembre 2020 la chambre d’accusation a confirmé l’ordonnance de rejet relative à sa demande de mise en liberté provisoire.

Rangou et l’une de ses amies nommée Aissatou Ndiaye ont été inculpées pour association de malfaiteurs, violation de l’état d’urgence prostitution clandestine, entre autres délits. Elles ont été envoyées à la Maison d’arrêt pour femme de Liberté 6.

Les autres personnes avec qui elles ont été arrêtées, qui sont au nombre de 13 dont 4 jeunes filles et 9 garçons, ont eu plus de chance. Inculpés, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.