NETTALI.COM – Les fortes pluies continuent de provoquer la crue du fleuve Sénégal. Selon le dernier bulletin de la division régionale de Saint-Louis, ce matin la tendance est à la hausse au niveau de Matam et à Podor. En revanche, une baisse est notée à Kidira et à Bakel. Invité de l’émission Grand Jury de ce dimanche, le haut commissaire de l’Omvs rassure par rapport au risque de débordement du fleuve. Selon Ahmed Diane Semega, il n’y a pas péril en la demeure.

Alors que l’inquiétude est grande chez les riverains du fleuve Sénégal dans le nord du pays où la cote d’alerte est presque rouge, le haut commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal assure que la situation est sous contrôle.

Je pense qu’il faut relativiser les choses. En tout cas, la lecture que nous nous avons faite est qu’il y a plutôt une tendance baissière des écoulements. Je crois que le niveau actuel que nous avons sur les gris de contrôle nous permet de penser qu’aujourd’hui la côte au niveau de Manantanie n’est pas interdite“, a laissé entendre Ahmed Diane Semega.

Dans son argumentaire, le haut commissaire de l’Omvs souligne que la production d’électricité pour les pays membres est normale et l’espoir est permis avec la mise en service prochaine du barrage hydro-électrique de Boutambang en Guinée, dans le Bafing.

Nous avons un projet d’ouvrage ajouté à notre production à peu près de 394 méga watt. C’est un projet qui va nécessiter plus d’un milliard de dollars“, fait-il savoir.

Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus, l’Omvs a dégagé une enveloppe de 400 millions FCFA, soit 100 millions FCFA par Etat pour soutenir les quatre pays membres que sont le Sénégal, le Mali, la Guinée et la Mauritanie.